Après la rentrée

J’écoute « On arrête pas l’éco », en lisant Maison Créative et en buvant mon thé, un thé blanc délicieux de chez Monoprix. Cette semaine, j’ai repris le travail. Mes collègues, adorables, m’avaient organisé un petit déjeuner, chouquettes, viennoiseries au chocolat et café, pour une reprise en douceur. Je les ai remercié, j’étais tellement heureuse, par ailleurs, de les retrouver, même si j’étais triste aussi de quitter mon bébé.

Pendant la journée, je me suis isolée, dans une petite salle de réunion, pour tirer mon lait. Le système fonctionne bien. Je le conserve dans une mini glacière et le soir je le met au frigo pour que la nounou le trouve au matin. Cette semaine, je suis aussi allée faire un cours de samba, avec ma copine M. nous n’étions que deux au cours, ce qui m’a permis d’apprendre plein de pas d’un coup. Je me sens un peu gauche : mes cours de danse sont si lointain ! J’ai encore 6 ou 8 kilos de trop, je suis habillée comme un sac (je n’ai pas acheté d’affaires de sports depuis si longtemps !). Bref, à côté de ma copine et de la professeur de danse, je ne ressemble à rien. Mais je suis heureuse, de bouger à nouveau, sur de la musique entraînante.

La belle Churchille est malade. Elle a attrapé une otite. Je la garde au chaud, un peu désolée pour elle de la voir souffrir. La vétérinaire était effarée de voir son pelage plein de bourres de poils agglomérés. C’est vrai que je n’ai pas vraiment le temps de brosser ma belle semi-persanne, entre les trois enfants, le bébé, l’allaitement, le travail, je ne sais plus vraiment ou donner de la tête et cette rentrée est bien agitée. Idem pour A. dont les vaccins sont en retard. La médecin m’a rassurée. A. grandit bien, on fera les vaccins la semaine prochaine encore. Même si tout roule (les enfants vont globalement bien, je n’ai rien oublié de vital) je me sens un peu mal, j’ai encore parfois, souvent l’impression de ne pas être si compétente, voir complètement à côté de la plaque, en tant que maman. Et puis, je regarde les filles, ma maison, et je me dis que non, que tout va bien, globalement.

Commentaires

1. Le dimanche, 18 septembre 2016, 09:19 par Leeloolène

Si je peux me permettre (et avec toi, je me permets toujours ;-) ), à la lecture de ton billet, c'est le regard des autres qui semble te poser problème dans le jugement (possible ou fantasmé) qu'ils peuvent porter sur qui tu es, ce que tu fais...
F.ck la pression sociale sur la perfect mum. F.ck l'instagramisation de ta vie et de ce qu'elle devrait être pour rentrer dans le moule (yeah je dépose le terme).
Tu mènes ta maison d'une manière vraiment admirable. Tes filles sont super chouettes. Tu m'impressionnes par ta capacité à mener ta barque aussi brillamment malgré les tempêtes intérieures et extérieures (et en matière de bateau, je crois que j'en connais un ptit ptit rayon).

Certes certes je ne suis pas hyper neutre tant ça m'irait bien d'avoir la même vie que toi... mais bon... rassure toi, globalement, oui, tout va plutôt bien. En tout cas, avec mon prisme, tu ne me parais pas à côté de la plaque !

Courage courage.

2. Le dimanche, 18 septembre 2016, 12:25 par Marloute

Oui c'est vraiment le regard des autres qui me pose problème.. Depuis toujours !
Je souffre de ce que j'imagine, de ce que peux penser la vétérinaire en voyant mon chat si mal peigné. Je souffre en imaginant, fantasmant ce que pense le médecin quand il s'étonne que je n'ai pas commencé à donner des purées à A. (j'ai la flemme, j'avoue).... Je CROIS que les gens me trouvent mal habillée, moche, mal coiffée, grosse... bref, je traverse une période ou l'avis des autres est douloureusement aigu. Quand je sors dans la rue, je me rends compte que j'ai oublié, je ne sais pas moi, de prendre des couches ou des lingettes et je me dis immédiatement : mais quelle incapable je suis ! Comment je peux avoir eu trois enfants et encore oublier l'indispensable? Dans ces moments, je suis rassurée que personne ne s’aperçoive de l'oubli... pfff, c'est pénible d'avoir en permanence ces voix qui tourbillonnent dans ma tête : t'es nulle, t'es gourde...
Je sais d'où viennent ces voix et leur pouvoir, trente ans après leur écoute continuelle,continuent de résonner douloureusement.

3. Le dimanche, 18 septembre 2016, 18:05 par Valérie de Haute Savoie

euh tu as mis le nom complet d'une de tes filles ;) et sinon, qu'est ce que cela doit être chiant d'avoir une mère parfaite. Comment peut on se construire si l'on est face à une mère absolument parfaite. et tu 'as qu'à dire que ton chat se laisse pousser des dread parce qu'il est en pleine adolescence et que toi tu es pour les expériences des ados !

4. Le dimanche, 18 septembre 2016, 18:45 par Leeloolene

Ahaha je sur sur valide le commentaire de Valérie sur tout... mais encore plus sur Churchille et ses coiffures d'ado parce qu'en la matière autant dire que tu n'as pas de leçon à lui donner ;-) ;-)

5. Le dimanche, 18 septembre 2016, 22:15 par Marloute

Ah vous êtes choux les filles ! Merci pour vos petits mots...
Du coup, j'ai repris le brossage de Churchille, je n'ai réussi à faire que la moitié du dos.... je vais demander de l'aide à la voisine je crois..elle adore les chats !