A l'écoute

Les vacances avec Y. sont sur le point de se terminer et je suis fière de moi. Suivant les conseils de Leeloolène, j’ai choisi de me lever chaque matin tôt et de profiter de ces moments pour faire des petites choses, soit pour moi seule, soit avec L. quand elle était réveillée. Sans méditation, juste avec l'écoute de mes émotions, au jour le jour, à chaque instant. Un matin, je suis partie avec L. sur mon vélo pour aller sur la plage, après le petit déjeuner. De leur coté, R. et Y. ont pu profiter de belles grasses matinées. Le plus tard que R. se soit réveillée c’est 12 h ! Pour cette dernière semaine de vacances, nous sommes sur la pointe de la Bretagne. Nous avons testé pour la première fois le club de vacances, profitant du CE de Y. Certains aspects me dépriment : le logement archi blanc et trop vide, l’absence de végétation et d’ombre, la promiscuité avec les autres familles. Mais certains aspects sont vraiment sympas : la mer à 300 mètres, les copains partout dans le village qui donnent le tournis à R. qui parcourt le site sur son petit vélo jusqu’à 23h tous les jours, et puis les gens, vraiment gentils. Il n’y a pas tant de collègues de Y. que ça. Plein de gens de France Télévisionne en revanche. Je fais mon plein de ragots sur les stars du petit écran. L. en revanche est trop petite pour le club, elle refuse d’y rester. Alors on l’emmène pour nos longues balades à vélo avec Y. et A. de toute façon collée à moi, dans son porte bébé, comme une seconde peau. Je lis ce livre de Filliozat et j’en apprends encore plus sur moi. Je regarde ma grande R. L’année dernière, je me souviens que je râlais parce qu’elle voulait que je la porte et cette année, je réalise que je ne peux plus la porter du tout. R. est trop grande, trop grosse. Ma fille de bientôt 6 ans, au regard dur, qui s’énerve contre moi puis qui se blottit dans mes bras pour le câlin du soir.

J’ai profité de leurs petits bras, de leurs petites jambes, de leurs questions et de leurs fous-rires. Nous ferons encore deux stops sur la route, l’un à Rennes et l’autre à Chartres avant de retrouver notre appartement.

Je suis en train de réfléchir à la prochaine partie de mes vacances. Je voudrais descendre : à Lyon, en Isère, vers Clermont puis ensuite continuer jusqu’à la mer, faire un long stop à Toulon, avant de remonter sur Paris. Mon programme : des copains, des copains, un peu de famille et encore des copains.

Commentaires

1. Le jeudi, 28 juillet 2016, 20:23 par Anita

Très contente de te sentir paisible et joyeuse.
Les enfants aiment beaucoup la liberté et les copains des villages de vacances, et les parents les sentent en sécurité, et peuvent un peu souffler aussi.
Nous avons dû pratiquer ce genre de vacances quelques années, notre fille s'étant horriblement ennuyé dans une très belle maison isolée dans le Vaucluse. Elle a retrouvé sa joie de vivre en villages de vacances !

2. Le vendredi, 29 juillet 2016, 06:35 par Valérie de Haute Savoie

Ah oui rien de tel ! Nous c'était camping, et nos enfants disparaissaient la journée avec leurs copains d'Eté. Nous nos vacances normalement devraient ne démarrer que fin août.