Les bonnes résolutions de 2015 : BILAN

  •    
« Grandir » au travail, développer mon expertise, être force de proposition, devenir plus compétente, mieux gérer mes priorités et pouvoir me dire, en fin d’année, que je suis vraiment performante. : J’ai réussi. Ca s’est fait de manière beaucoup plus douloureuse que je pensais, en passant par de très grands moments de doutes et de découragement, mais je me suis sortie de cette année d’enfer, passée à me demander quand je serais virée pour incompétence. La psychanalyse que j’ai repris a beaucoup du aider à cela.

 

    Lier des liens là où je suis, là où je vis, mieux m’ancrer dans mon territoire. Cela passera par les gens, les projets, les actions sur ma commune. Je suis entrée dans une association de brasseurs sur ma commune, et j’ai un peu fréquenté un groupe de maternage. Je voudrais développer encore cet aspect cette année, d’autant que je serais beaucoup à la maison avec les enfants.

 

    Continuer à moins manger de viande et apprendre des recettes plus délicieuses les unes que les autres, sans protéines animales aucune (tout un programme !) Programme pourtant bien développé et complètement abandonné dès le mois d’avril, dépression et stress oblige. Je n’avais plus le goût, plus la force de préparer de bons petits plats, alors des végétariens, qui devait respecter un certains nombres d’aliments pour ne pas être carencés, cela a été au dessus de mes forces. Et puis la grossesse, a cause de l’anémie en fer, m’a mis dans un furieux appétit de viande. Peut être que je reprendrais cette voie quand le bébé sera né ?  

 

    Faire au moins trois voyages/projets dans l’année. J’aimerai visiter Lisbonne, le pays Basque et l’Ardèche, mais arriverais-je à faire les trois ? Alors là, je suis la première à me surprendre, mais non seulement j’ai fait les trois, mais en plus, j’ai découvert l’Isère merveilleuse, un bout de Provence, pour le travail, je suis partie seule en Savoie, en Normandie, au Congo, dans la région Centre. Et nous sommes aussi partis ensemble sur la cote d’émeraude, pour de magnifiques vacances. Cette année, c’était celle des voyages et des vacances c’est sur !
 
    Essayer de moins ressentir le stress. Pour cela, pas le choix, il faut prendre soin de moi (j’ai du maaaaaaal en ce moment, c’est terrible !) Je sais ce dont j’aurais besoin : des massages, du sport, de la méditation, de la marche, de l’écriture le matin, des sorties entre amies, des bains…. Hum, que du bonheur en fait ! Alors là, cela a été complètement raté. J’ai du être mise sous antidépresseurs pour tenir le coup, puis un mélange de fleurs de Bach et d’oméga 3 et je suis encore souvent submergée par un stress intense qui me paralyse, et des pensées omniprésentes la nuit.Ni massages, ni détente, un peu de sport heureusement. J'ai découvert la joie du vélo.



    Mettre des sous de côté à partir d’avril, quand Y. aura repris le travail, pour faire un graaand voyage dans deux ans. Mon rêve ? Partir quelques mois sans solde, une sorte de demie année sabbatique, pour visiter une partie des Etats-Unis, comme la ville de Portland ou San Francisco. Raté raté raté. Trop de voyages cette année, trop d’envie. Mais la bonne chose c’est que nous avons acheté la cuisine et qu’elle devrait être montée en ce début d’année.

 

    Faire entrer un peu de nature dans ma vie. Cela me manque. Beaucoup. Je l’ai fait un peu : j’ai refleuri mes fenêtres, j’ai fait des plantations en bocaux. Je voudrais plus encore, des animaux, des clapiers, des terrariums, des aquariums, un grand jardin et des arbres..