Réchauffer l'automne

Il s’est mis à faire froid cette semaine et j’ai demandé à Y. de nous remettre du chauffage dans l’appartement. D’habitude, nous attendons un peu, quelques semaines encore avant l’entrée dans l’automne, pour le mettre en route. Mais là, j’avais trop froid. Maintenant, il fait bon chez nous et je ne regrette pas. Je suis revenue de mon voyage chamboulée et ravie, avec une petite tourista qui ne me quitte pas depuis la semaine. Un moment j’ai eu peur pour le petit bébé que je porte, mais la sage-femme a balayé mes craintes, tranquille comme à son habitude. Elle est si calme et si sereine, alors qu’elle me suit pour la deuxième fois, j’aimerai que cette fois, tout se passe bien pour qu’elle puisse enfin rester à mes côtés jusqu’au bout. Cette semaine était dense. Je me suis couchée tous les soirs très tôt et malgré tout, ce matin, en accompagnant R. au train, j’étais encore épuisée. Nous avons fait un gros câlin sur le quai de la gare avant qu’elle ne monte dans le wagon, casquette junior sur la tête et gros sac à dos sur ses épaules. Cette semaine, ma grande fille a fêté ses 5 ans. Je m’emmerveille et m’effaie de ce temps qui passe, ce tout petit bébé devenu en quelques années cette si grande fille. Le mouvement ne s’arrêtera plus jamais et je sais que tout va s’accéler. Bientôt, plus jamais nous n’auront la trentaine et le monde devant nous. Bientôt, notre vraie jeunesse sera définitivement derrière nous. Bientôt, le dernier bébé de la maison n’aura plus de couches. En attendant, j’ai une année de minuscule nourrisson qui m’attend, ma petite L. qui est encore un bébé et je compte en profiter encore.

R. partie, je voudrais faire plein de choses. Ne sait pas si j’arriverai au bout de tout ce que j’ai prévu, notamment refaire la cuisine (quand ? Demain ?) Y arriverais-je seulement ? J’y crois encore.

En revenant du train, comme il faisait froid et maussade, j’ai acheté chez le boucher Jérôme de quoi faire une grosse choucroute, une surprise pour le déjeuner. Quand je suis revenue dans la maison, Y. et L. dormaient encore dans le lit. L. s’était réveillée mais s’était rendormie contre son papa. Je suis allée me glisser sous leur couette chaude, sentir la petite main de L. heureuse de retrouver sa mère, qui s’est mise à babiller doucement dans son sabir incompréhensible.

Cet après midi, j’ai fait une longue sieste, de plus de deux heures. Je me réveille un peu nauséeuse, un peu frileuse. Je me fais un thé brûlant, de cette marque que je découvre et qui est délicieuse. Ce soir, notre ami J. dédicace dans le 18ème et je passerai peut être. Surtout, ce soir, nous allons au mariage de deux personnes, l’une rencontrée via les blogs, l’autre sur le travail, pour lesquelles nous sommes très très heureux de célébrer l’union.

L’amour, la vie, les mariages, les bébés, le thé, le chat qui ronronne à côté de l’ordinateur et la musique d’Angus et Julia Stone qui m’accompagne.

Commentaires

1. Le dimanche, 18 octobre 2015, 18:16 par Oxygène

Je sens que nous allons suivre la chronique du 3ème bébé à venir avec grand intérêt. Tu racontes si bien !

2. Le mardi, 20 octobre 2015, 06:58 par Valérie de Haute Savoie

Ah tu es de retour :)
Moi aussi j'aime ton blog !