Les petites vacances

Retrouver les rivières d’Ardèche, nager au milieu des eaux vertes, turquoises et bleues, faire découvrir à mes filles le plaisir de grimper sur un rocher, de se sentir comme Robinson Crusoé, seule au monde, avec l’infini plaisir de la baignade après le soleil. Arpenter à minuscules pas, les petits pas de L. qui commence à marcher les villages médiévaux endormis,où l’ombre se fait rare dans les ruelles, ou passent seulement quelques chats et d’une fenêtre s’échappe un son de radio, France Inter.

Découvrir des coins que je ne connais, des villes comme Aubenas, Privas, Montélimar ou Nyons. Acheter de l’huile d’olive, de la tapenade, des croquants, des caillettes, des fromages et s’arrêter régulièrement au bord de la route pour acheter directement au producteur ses fruits à maturité cueillis la veille. Parler avec les commerçants, avec les villageois, avec les cafetiers et se dire que décidément, les gens sont vraiment gentils dans le commerce quand on quitte Paris !

Voguer d’une chambre d’hôte à l’autre, rêver dans des mas en pierre tous plus charmants les uns que les autres. Récupérer le journal immobilier du coin pour voir ce que je pourrais m’offrir avec mon appartement de banlieue.

Passer voir ma tante et mon oncle, partager un repas, repartir.

Ce matin, embrasser fort mes enfants, embrasser Y. et aller voir B. l’ami commun, qui vient d’acheter un très beau canut sur la Croix Rousse. Refaire le marché, une fois encore, comme il y a plus de 10 ans, acheter du saucisson brioché, des quenelles de brochet et partager un repas avec eux. Puis courir prendre le C13 et rejoindre en courant Lyon Part Dieu. Sauter dans le train à 14h04 pour un train partant à 14h04. Heureusement, heureusement, partant avec une minute de retard.

Ce soir, arriver chez moi seule, embrasser le chat, le caresser, papoter avec les voisins, leur donner un saucisson en échange de leur arrosage de plantes et partir rejoindre ma jolie L. à l’autre bout de la capitale pour l’aider à encartonner son appartement.

Et voir cette vie, la vie qui file, qui file, qui avance et qui va.