Après le week-end

Le week-end n’était pas reposant, mais très satisfaisant.

J’ai profité de ma famille plus que jamais, en partant avec eux trois petits jours. Bien sûr, c’est toujours trop court. La journée de voyage et celle de retour nous épuisent tous les quatre, surtout par cette chaleur. Mais c’est un plaisir incommensurable de « pâtasser » comme dirait ma mère, dans une pataugeoire avec 20 cm d’eau avec mon bébé dans son mignon maillot de bain taille 1 an, de faire du toboggan aquatique avec ma fille de 4 ans et de nager en la tenant sur mes épaules. Cela m’a donné un avant goût des vacances, même s’il reste encore un mois de travail, entrecoupé seulement de quelques jours sans enfants, avec les copains, au bord de la mer. Il faut d’ailleurs à tout prix que je m’en occupe. Nous partons le 25 juillet et je n’ai toujours rien réservé en Ardèche, où nous souhaitons descendre… Il serait temps que je m’en inquiète !