A deux c'est mieux

Y. est parti, je suis seule avec R. dans le grand appartement.Pour la première fois depuis longtemps, ça va. On dirait que j'encaisse mieux son départ pour une huitaine de jours.

Avec R. nous jouons dans le lit, on se poursuit pour la mise en pyjama, elle me coiffe de ses petites mains en décrétant que je suis belle. Elle dit, avec délice, à voix basse, deux gros mots : « maaid » et « péétaîîn » et je la gronde fort. Elle insiste et je la puni, pour la première fois. Je l’emmène dans ma chambre, la laisse seule et ferme la porte.

4 minutes.

Elle pleure, tempête et puis j’entre.

Elle renifle, je la câline en répétant qu’elle ne doit pas dire ces mots-là et là voilà qui gronde à son tour son nounours en lui enjoignant de ne pas dire de « gos mots ».

Elle a bien compris que son papa était parti pour plusieurs jours, mais je dois lui répéter.

Au moment du coucher, elle enfoui ses mains dans mon cou, me serre fort et me dis plusieurs fois « T’aime maman, T’aime maman ». Peut être a-t-elle senti mon angoisse et ma trouille de la solitude. Je réponds, doucement, plus émue que je ne le voudrais « Mon aussi mon cœur, moi aussi, je t’aime fort ».

Quand je ferme doucement la porte, j'entends qu'elle chantonne et s’endort.

et je bois une infusion en lisant un roman.