Il va falloir!

La journée a passé sans houle.

Quelques petites montées anxieuses par-ci par là.

Mais j’étais bien, avec R.. Nous sommes allées au 104, à la maison des petits. Mon ami R. son parrain est venu aussi.

Il m’a parlé de l’éventualité de changer de travail.

Il le faut bien sûr.

J’en suis de plus en plus persuadée.

Mais j’ai du mal à me prendre en main, ça me parait difficile de quitter un travail que j’aime et des conditions (malgré la situation !) de rêve.

Mais il va falloir !

Commentaires

1. Le vendredi, 2 novembre 2012, 17:49 par Oxygène

Le paradis, parfois, se transforme en enfer.

2. Le lundi, 5 novembre 2012, 22:51 par Marloute

Ouh... Oxygène, c'est exactement ça!