Dimanche

Dimanche soir, Y. sillonnera la capitale, juché sur les motos prévues pour couvrir les différents QG, d'un bout à l’autre . Moi je rejoindrais une soirée électorale chez nos amis. A douze, nous supporterons l’attente, plus facilement que seuls.

Je me souviens de 2002, des cris et des larmes de honte.

Cette révolte immense qui grondait à Lyon, sur toutes les places, dans toutes les rues et mon vote blanc qui avait suivi.

Dimanche soir, quoi qu’il arrive, je ramènerais R. endormie, et je me poserais encore des milliers de questions.

Commentaires

1. Le samedi, 21 avril 2012, 07:59 par Valérie de haute Savoie

Je n'ai pas l'habitude de regretter mes actes, je les assume totalement, mais ce jour là j'avais voté, la mort dans l'âme Chirac. Je ne le ferai plus, comme toi je choisirai un bulletin blanc.
Cela doit être assez grisant d'être au coeur de l'action, bonne soirée à vous deux :o)

2. Le samedi, 21 avril 2012, 10:59 par Leeloolène

Ah que j'aurais aimé être avec vous dimanche !!! (plus de tel... laissé de l'autre côté de l'Atlantique... par contre j'ai pu écouter ton message, et oui j'ai fait mon transfert ;) Je t'appelle dans le we.)

3. Le dimanche, 22 avril 2012, 07:36 par julio

Une élection aussi importante que 1981, et au législative une victoire historique. Il faut stopper nette la folie libérale et fasciste de l’Europe !