La trêve

Trêve de Noël oblige, il n’y a plus d’épisode d'How I met..., que nous a fait découvrir Leeloolène il y a plusieurs années. Pour patienter, je lis Parle moi d’amour, d'Aline et Robert Crumb le cadeau de Y. à Noël. Lui lit le cadeau que je lui ai offert, les Chronique de Jérusalem, du tranquille Guy Deslile, dont je ne me lasse pas.

J'ai fini le roman de Delphine de Vigan les yeux mouillés. Évidemment.

A la rédac, tout est tranquille, et à la fois non.

La plupart des gens sont partis, mais ceux qui restent ne veulent pas travailler. L’open space est devenu le dernier salon où l’on cause, et notre productivité s’en ressent.

Le soir, je prépare une grosse soupe avec les pommes de terre véreuses de l’Amap, et les brocolis goûteux. La soupe est épaisse et douce, comme je les aime, relevée d’une pointe d’ail et adoucie par du lait. On la mange avec Y., pelotonnés sous le grand plaid, en regardant cette incroyable saga par la fée Varda, qui m’enrichit et m’inspire un peu plus à chaque film.

L’année se termine tout doucement mais sûrement.