De l'énergie

L’ostéopathe fait craquer les cervicales, le dos, replace le bassin, me parle d’énergie qui ne circulaient plus, de telle partie du corps « verrouillée » et de telle autre « dur comme du béton ». Moi je l’écoute, je ne dis rien, ne comprends rien.

Mais je me sens bien, bercée par ses grands bras et sa voix douce.

Je monte sur la balance. Je n’en ai pas chez moi.

55 kg.

Plus mince qu’avant la grossesse. Ans faire de régime et en prenant plusieurs fois de la tartiflette, cela tiens au miracle.

Il me dit de me ménager pendant quelques jours. De me coucher tôt, de beaucoup boire.

Ca tombe mal, ce soir, avec Clem, nous allons rire au Point Virgule, au spectacle de cette dame-ci.

Demain, je pars en formation deux jours, améliorer mon écriture.

La semaine prochaine, je prends quelques jours de congés par anticipation, malgré le congé parental.

Besoin de souffler, besoin de déconnecter avec le stress ambiant. Prendre quelques jours pour soi. Rien qu’à soi.Car il faudra tenir longtemps ensuite sans pouvoir s'arrêter!

Je le sens bien moi, que l’énergie a besoin de recirculer !

 

Commentaires

1. Le mercredi, 14 décembre 2011, 16:17 par captaine lili

Rire avec une amie, ça fait circuler l'énergie, même si ça fait coucher tard... :-)