Peu de choses

Je rentre le soir et j’ai besoin de calme.

Y. termine tard : prise d'otages, DSK, l'actualité lui prend tout notre temps.

R. ronchonne bien sûr et se couche tôt, alors j’en profite.

Je lis en entier une bande dessinée sur le canapé.

Je prends un bain chaud aux huiles essentielles et je reste une heure entière à lire un magazine.

Je me prépare une super salade arrosée de bon vinaigre et agrémentée d’un bon fromage de brebis et je regarde Yourope sur Arte +7.

Je repense à ces heures passées, quand R. était toute petite et qu’elle pleurait tant et moi qui n’arrivais pas à la calmer. J’écris un article là-dessus justement en ce moment. Je suis tellement heureuse qu’elle ne soit plus si petite. Je n’aimais pas cette dépendance, je n’aimais pas être enchaînée. Je crois que je profite bien plus maintenant que par le passé. C’est marrant, mais je me faisais la réflexion récemment que c’est la seule chose qui me bloquerait dans le fait de faire un autre enfant : je ne veux pas revivre avec un nouveau-né. Je voudrais qu’on me donne mon bébé à 5 mois, l’âge qu’avait R. quand je suis partie à Barcelone avec elle rejoindre Leeloolène.

Ce soir, j’hésite : est ce que je lis des blogs jusqu’à point d’heure ou est ce que je me fais un vrai grand plaisir en allant me coucher tôt avec un bon livre ?

Je crois que ce sera ça finalement.

Le bonheur tient à très peu de chose finalement non ?

P1010982.JPG

 

Commentaires

1. Le jeudi, 8 septembre 2011, 21:02 par RdT

Ahhhh, Marloute ! Gloire à toi, Marloute, qui fais partie du club des éplucheuses de tomate !!!!! :)

2. Le vendredi, 9 septembre 2011, 10:02 par Arkadia

Jolie salade :)
ça me donne faim !

3. Le vendredi, 9 septembre 2011, 10:09 par claramar

ça y est, tu vois, tu es en train de trouver ton rythme de croisière...
j'ai eu les mêmes ressentis que toi avec mon premier nourrisson, et heureusement que le deuxième est arrivé sans prévenir sinon je ne me serai jamais remise au travail. eh bien figure-toi que ça n'a rien à voir! l'expérience doit faire son oeuvre mais un bébé numéro 2 c'est tout facile! on comprend ses pleurs tout de suite et ça dort beaucoup plus. je pense y avoir pris du plaisir dès la maternité, pour te dire.
:)

4. Le vendredi, 9 septembre 2011, 10:10 par Marloute

Rdt : Il y a erreur RdT : ces tomates ne sont pas épluchées! Trop flemmarde pour ça, même quand la recette l'exige je ne le fait pas.
@Arkadia : ça fait plaisir!

5. Le vendredi, 9 septembre 2011, 13:21 par Elisabeth

Ces petits bonheurs du quotidiens il ne faut surtout pas y renoncer... Ils sont si précieux!

6. Le vendredi, 9 septembre 2011, 13:21 par clem

Un peu idem que Claramar. Le 2e bébé n'est pas forcément plus facile mais on sait mieux ce qu'on veut et à quoi s'attendre.
bisous bisous!