On coupe!

J’écoute le groupe « The Frames », découvert après le visionnage du film Once, un petit bijou. La chanson « Falling Slowly » surtout.

Y. fait des courses avec R.

Dehors, le soleil irradie le petit jardin.

J’ai ouvert la fenêtre en grand.

Ma coupe de cheveux dépasse mes espérances. Plus rock tu meurs.

Je sors de là avec comme un grand souffle dans le cœur, l’impression que je pourrais renverser des montagnes.

Ce matin, l’entretien avec mon chef a été bien décevant. Il m’a dit en substance que nous ne pouvions pas être deux sur un poste à responsabilité.

Je le comprends et le savait un peu.

Mais je suis quand même déçue.

J’aurais eu besoin d’une carotte pour avancer, alors que là, je sais que je n’ai rien à attendre de lui, si ce n’est qu’il me recommande le moment venu à la DRH pour bouger ailleurs.

Il ne faudra pas que je tarde. Inutile de végéter si je sens que je ne suis pas rétribuée à la hauteur de mon travail.

Mais je dois d’abord reprendre mon poste et le faire bien.

Et quand je me regarde dans le miroir, je me dis qu’avec une coupe pareille, il ne peut rien m’arriver de bien grave.

 P1010933.JPG

 

Commentaires

1. Le mercredi, 24 août 2011, 07:13 par Anne

Ah oui, chouette coupe !

Il est magnifique, cet album. Je crois que je suis secrètement amoureuse de ce grand nigaud de Glen Hansard (pourquoi grand nigaud, d'ailleurs ?)

Falling slowly va bien avec l'état d'esprit du jour, de ces jours-ci. Merci de l'avoir mise sur mon chemin du matin.

Pour le job, tu paies le prix de la maternité. Fais ton job, fais le bien, mais n'accepte jamais de croire que tu dois prouver plus parce que tu t'es absentée quelques mois. Et ne recule pas les échéances sous ce prétexte.

Enfin je dis ça d'un ton comminatoire, fais comme tu sens. Mais il y a là un jeu dans lequel il est facile d'entrer mais pas de ressortir.

2. Le mercredi, 24 août 2011, 09:48 par Leeloolène

Wawouu ça décoiffe :)

Ma seule consolation d'être revenue... retrouver tes écrits (et photos !) et remonter le fil des dernières semaines :)

3. Le mercredi, 24 août 2011, 12:13 par Marloute

@ Anne : Oui alors moi je l'aime bien ce Glen, mais je n'aime pas trop les roux. Et lui il est très très roux!
Et que veux tu dire sur le job? Je ne dois pas en faire trois fois plus sous prétexte d'excuser mon absence c'est ça? Mais si je ne fais "que" mon job, mon chef ne voudra pas me recommander auprès de la DRH non? Il faut dire que j'en faisais tant avant mon absence, qu'il a fallu couper le job en trois pour ne pas noyer ma remplaçante.

@Leelooèle : contente de ton retour aussi! Tes écrits me manquent!

4. Le mercredi, 24 août 2011, 12:25 par Anne

Non, ne pas te mettre dans l'idée que parce que tu t'es absentée, tu as moins "droit" que d'autres. Fais ton job comme tu l'entends, sinon ! Comme ça te paraît bien, juste, et équilibré !

5. Le mercredi, 24 août 2011, 20:21 par Valérie de Haute Savoie

Bon, ne te fais pas un sang d'encre. Attends d'avoir repris, reprends tes marques, et seulement là tu pourras avoir une vision plus juste de ce que tu vas pouvoir faire.
Pour l'instant ton chef ne t'as pas vu depuis quelques mois, il doit lui aussi vouloir d'abord reprendre contact avant d'envisager quoi que ce soit.

6. Le mercredi, 24 août 2011, 20:22 par Valérie de Haute Savoie

Ah et puis super coupe de cheveux ! Tu me donnes envie de me lancer.

7. Le jeudi, 25 août 2011, 20:51 par Akynou

J'adore ta coupe de cheveux :-)
Et pour le boulot, dans ce métier, souvent, on ne progresse qu'en partant. Parce que les promesse de recommander à la DRH quand on a quelqu'un sous la main qui fait bien le boulot et qui ne coute pas très cher, eh bien elles n'engagent que ceux qui les croient. Mais tu sais déjà tout cela.
Il me semble que j'ai encore une ou deux copines à des postes intéressants dans la presse féminino-enfantine. On en reparlera dans six mois (il te faut au moins ça, mais pas beaucoup plus).