Week-end.

R. babille sur le lit.

 Elle parle dans son langage, très longuement, à un paquet de mouchoir fermé. J’en profite pour lire la BD de Florent Chavouet, empruntée à la médiathèque du coin, décidément diablement bien fournie. Hier soir, nous nous sommes retrouvés à 6 + 3 enfants dans l’appartement. C’était le festival de Jazz musette et entre deux averses, nous avons écouté Didier Lockwood, Norig ou Thomas Dutronc.

Y. est arrivé tard et je suis rentrée avec R., tenter de l’endormir malgré la musique et excitation du jour.

Ce matin, levé aux aurores pour faire le marché seule, avant le départ de Y. pour le travail.

Quand je rentre, Y. ne s’est pas réveillé.

Il est très en retard, mais partage quand même un pain au chocolat avec moi et câline un moment sa fille.

Cet après midi, le ciel est menaçant.

Je voudrais faire le vide-grenier de la rue Lepic, trouver des habits en taille 9 mois ou 1 an pour R. qui n’en finit plus d’exploser ses bodys. Peut-être aussi récupérer un « baby-cook » ou un parc, voir un lit car nous avons maintenant cruellement besoin.

Enfin, voir les copines, et si tout va bien, comme hier, sortir de la maison... au moment où éclate l’orage.

 

Commentaires

1. Le lundi, 20 juin 2011, 07:53 par clem

la prochaine fois, on se fera un vide-grenier ensemble! ça fait longtemps que j'ai envie d'en faire un mais je n'arrive jamais à choper les bonnes dates.