Irréel.

Les quelques minutes où j’entends ta voix dans le téléphone ne me suffisent pas.

Tout me paraît irréel.

Je t’entends me parler, comme si tu allais revenir le soir, alors que tu te trouves à des milliers de kilomètres, qu’il faut deux jours de voiture pour atteindre l’endroit où tu dors.

La nuit, je me roule de ton côté, et j’enserre ton coussin.

Où es-tu mon amour ?

Tout me paraît irréel.

Commentaires

1. Le dimanche, 20 mars 2011, 07:56 par Valérie de Haute Savoie

Je pense à toi, à lui, lorsque j'écoute les nouvelles de là bas.

2. Le dimanche, 20 mars 2011, 09:04 par RdT

Je pense à toi et à vous, à chaque fois que j'entends ses mots dans ma radio...

3. Le dimanche, 20 mars 2011, 19:03 par Marloute

Oui! Il me manque , je commence à trouver le temps long....

4. Le lundi, 21 mars 2011, 08:48 par Anne

Je la connais bien cette sensation de manque, de pas assez, d'irréel. Et je compatis...