Pendant son sommeil

Je fais cuire des artichauts.

Le printemps approche et je ressens le besoin de me purifier, de me délester de ces choses en trop qui m’encombrent. A moi les infusions de queue de cerise, les cures de radis noirs. Bientôt, nous aurons les bonnes asperges, (enfin !), et tous les légumes qui me manquent.

Ras-le-bol des choux et autres choux-fleurs !

Ce week-end, j’ai raté un bœuf bourguignon. La viande était sèche, dure comme de la pierre, immangeable.

Hier, j’ai fait un dhal aux lentilles, avec une sauce au yaourt relevée. Y. s’est régalé. Puis nous avons regardé un vieux film pris à la médiathèque de notre future ville : Darling Lili, une comédie de Blake Edward. Un petit délice !

Aujourd’hui, j’aurais voulu prendre le soleil, que je voyais briller au carreau. Mais R. en a décidé autrement. Elle s’est endormie dès 13h pour une très longue sieste, interrompue par une ou deux longues tétées, et ne veut pas pour l’instant se réveiller. Tant mieux. En attendant, je trie mes photos, rappelle les Petits Frères des Pauvres, prépare une purée de pommes de terre maison pour le hachis parmentier de ce soir (et oui, car qui dit Bourguignon raté dit peut être hachis réussi !)

A 16h30, je devais boire un coup avec une collègue d’Y. que j’aime bien. Mais je viens de l’appeler.

Je serais en retard.

Mais c’est pour la bonne cause.

Pour une fois qu’R dort…. Laissons la dormir !

 

 

Commentaires

1. Le jeudi, 17 février 2011, 09:11 par clem

Dis moi, quelles sont les vertus des infusions de queues de cerises et du radis noir?
t'as raison, c'est grâce à des petites actions comme celles là qu'on se remet sur les rails!