Echappée-belle

Suis allée au travail à pieds, malgré les bourrasques de vent et les trois gouttes qui tombaient.

Après une réunion brainstorming passionnante mais longuette, je m’échappe. Ai pris une « demie-RTT » cet après-midi, je vous raconterais plus tard ce que j’aurais fait.
D’ici là, je sirote avec Y. un café sur le canapé d’or, en caressant le chat et en parlant du futur appartement. Dimanche, nous avons marché, marché, marché, plus de 8km, à la découverte d’autres communes : Pantin, Le Pré Saint Gervais, les Lilas. Nous avons vu des maisons, des jardinets, deviné des habitats spacieux derrières des portails.

Les villes de la première couronne ont plein de potentiels.

Mais c’est la quadrature du cercle : s’éloigner de nos amis pour se rapprocher du travail ou l’inverse ?
Dilemme, dilemme.
Aujourd’hui, il ne fait pas beau, mais dans ma tête si.

Commentaires

1. Le mardi, 30 mars 2010, 22:52 par karmara

J'ai connu les mêmes dilemmes il y a 7 ans... Bon aujourd'hui, dans mon cas, c'est une autre histoire qui s'écrit...

2. Le mardi, 30 mars 2010, 23:48 par Moukmouk

On va malheureusement plus souvent au travail que voir nos amis. Alors la solution c'est près du boulot. Même si ça fait eich d'y penser.

3. Le mercredi, 31 mars 2010, 05:28 par julio

Ni l’un ni l’autre ! Le boulot sa peut changer, et les amies sa vas sa viens, mois je croie que ces l’endroit qui compte, le cadre l’environnement, se sentir biens chez soi ! Ont ne vie pas a sont travail ni avec ses amies, sa deviens vite insupportable !