Le cadeau

Y. est rentré hier. Fatigué par ses directs et ses nuits courtes. Mais content de lui.

Nous avons bavardé longtemps à moitié couchés sur le canapé, nous racontant nos quelques jours l’un sans l’autre.
A la fin du repas, je lui ai offert ses cadeaux. Un livre pas encore sorti, mais réputé passionnant par un ami journaliste, sur la série de David Lynch, Twin Peaks et le jeu « Football Manager ».
Quand il a pris le paquet, avant de l’ouvrir, j’ai dit pour plaisanter : « C’est un DVD, j’espère que tu ne l’as pas vu… » et quand il a découvert son cadeau, ses yeux se sont mis à briller : « Oh la folle, la folle, t’es complètement folle. Tu sais que tu ne vas plus me voir ? Tu le sais ça ? »
Et il s’est mis à me raconter l’histoire de ce jeu, la voix vibrante d'excitation, pourquoi il est mieux que d’autres, pourquoi les passionnés de football l’adorent, etc, etc…

Ce matin, au réveil, il m’en a encore parlé.
Mon amoureux a 31 ans, mais parfois, j’ai l’impression que c’est encore un petit garçon.

Commentaires

1. Le jeudi, 4 mars 2010, 10:58 par Akynou

LEs hommes ne sont-ils pas toujours des petits garçons ? ;-)
Bon anniversaire à ton amoureux

2. Le jeudi, 4 mars 2010, 17:14 par julio

31 ans mais sais un jeunot ! Tu luis a fait un beau cadeau .
le veinard!

3. Le samedi, 6 mars 2010, 21:02 par Moukmouk

Akynou a raison, il y a toujours un garçon dans tous les hommes, un garçon qui aime les gros camions et qui joue et qui cherche à transformer presque tous les éléments de sa vie en jeu.

Je me suis souvent demandé si la réussite de certains hommes qui montent dans les entreprises ne venait pas (en partie) de ce gout du jeu, du risque, de la bravade, alors que les filles sérieuses ne prennent pas de risques inconsidérés. je n'ai pas de réponse

4. Le mardi, 9 mars 2010, 17:24 par Akynou

Il doit y avoir de cela Moukmouk :-) Prendre des risques inconsidérés n'est pas tellement un truc de femme. Ça dépend de l'enjeu en fait. Pour leurs mômes, il y a des femmes qui sont prêtes à tout, y compris au pire. Mais pour elles-mêmes… Nature ou culture, je ne sais pas, mais il y a de ça. :-)