Le métier

Je rentre du travail plus que claquée. A chaque fois que je fais de grosses journée, je pense à Leeloolène, qui enquille des horaires bien plus fous que les miens, et je me dis : si elle le fait je peux le faire. Ce matin, j’ai fait blanchir des cotes de blettes, pour les congeler afin de les manger plus tard.
Ensuite, j’ai filé à une conférence de presse dans de somptueux salons de l’avenue d’Iéna. En buvant mon café et en mangeant un pain au chocolat, j’essaye de calculer combien il me faudrait gagner pour avoir autant de lustres en cristal, des tapis rouges, des tableaux de maîtres et des services entier en porcelaine fine. Je n’écoute que d’une oreille la conférence, attendant surtout les questions de la fin, quand nous cuisinons les interlocuteurs qui nous invitent, mettant les pieds dans le plat, interrogeant les chiffres, faisant fi de toute la communication qu’on vient de nous servir.
J’adore ce moment, quand l’officiel s’embourbe, qu’une personne se penche vers lui, lui transmet une réponse sur un papier, que l’assurance vacille.
Au final, j’aurais de quoi remplir une bonne page du journal, avec ce bilan en demi-teinte de nos plus grandes institutions, obligés de reconnaître leurs contradictions. En rentrant en métro, je traverse Paris, élabore mon article en utilisant mes genoux comme pupitre.
J’aime ce métier, vraiment.

Commentaires

1. Le mercredi, 16 septembre 2009, 18:45 par Moukmouk

c'est ce qui compte. Ça vaut la peine de se défoncer quand on fait ce qui nous plait.

2. Le samedi, 19 septembre 2009, 08:10 par julio

Je n’aime pas donne de conseille, mais je vais te dire, ou je travaille, je travaille comme trois, et pourtant je suis le seul a ne pas n’excite autour de mon travaille ! bien sur ce n’est pas le même boulot que le tient, mais le cerveau travaille il tourne pour trouver des solutions !
Je fabrique des véhicules spéciales voiture de police, camion de pompier, hayon élévateur, etc.
Je pense lentement tard mais toujours bien, la lenteur et un atout !
Sans le corps l’esprit n’est rien, il faut adapte le rythme du corps avec sa tête et pas le contraire !
La vie est mouvement, l’homme a fait tous se que tu voies pars qu’il a une main.