Soi d'abord

Je regarde ma feuille d’impôt.
Mouais.
Evidemment, le chiffre n’est pas bon. Il faudra réfléchir, ressortir tous les bulletins de salaire de 2008, additionner, soustraire, recalculer et on devrait tomber à peu près d’accord. Il faudrait que je m’y mette, mais je le laisse de côté. J’ai bien mieux à faire…

Sur le mur de mon bureau, j’ai accroché une photographie d’un beau jardin. On voit des coquelicots en fête et des brassées de lavande.
C’est une photographie qui m’inspire, moi qui n’ai pas marché dans l’herbe mouillée depuis si longtemps, pas eu les joues griffées par des branchages, pas eu les habits crottés par la boue d’un chemin escarpé.
Je rêve un peu, tous les matins, en écrivant pour moi dans des carnets. Je fais cela depuis presque 4 mois. Avec la régularité d’un métronome, mais surtout, avec la joie d’un chien fou. Ce rendez-vous avec moi est important voir unique. Je fais le point, émets des hypothèses, divague sur la page.
Je viens de terminer de lire trois romans en 10 jours, et voudrais continuer sur ma lancée. Je me demande ce que moi j’écrirais le jour où je m’y mettrais.
Peut-être jamais.
Pourtant l’envie est là, alors que dans la même semaine, j’ai lu une critique négative de mon livre sur Internet et que les éditions L. m’ont retiré le projet de livre pour enfants pour lequel ils m’avaient contacté.
Bien sûr, j’étais un peu désarçonnée.
Mais je me suis dit qu’il ne fallait pas s’arrêter.
Au contraire. Il faut continuer, reproposer, réinventer, rechercher, humer l’air, et écrire toujours. Parce que je n’aime que cela… et que c’est un bonheur de le faire. Et tant pis pour les impôts !

Commentaires

1. Le mardi, 12 mai 2009, 22:28 par Moukmouk

tu le sais si bien qu'écrire est une tentative stupide qui prend beaucoup trop de temps et qui ne sert à rien... sauf que nous ne pouvons pas faire autrement. Toi, il serait sérieusement temps que tu commences à écrire: "la fin des peurs".

2. Le mercredi, 13 mai 2009, 11:51 par Marloute

Moukmouik: j'y pense j'y pense!