Effrayée et ravie

Retour bienfaisant. Ces 4 jours m’ont paru des semaines. Jamais je n’aurais cru m’engueuler autant avec mes sœurs et faire preuve d’autant de méchanceté. Comme si une certaine agressivité avait besoin de sortir, sans que je puisse l’empêcher. Je sens que cette rage est profonde, lointaine, quasi animale. Je suis à la fois effrayée et ravie. Effrayée par la force de cette émotion qui me dépasse. Et ravie d’être si bien entourée pour pouvoir l’exprimer sans –trop- choquer. On m’a consolé, mes sœurs ont continué jusqu’au bout à me parler, j’ai pu vider mon sac calmement à plusieurs reprises et surtout, j’ai pu pleurer à de nombreux moments. Quelle chance! Bien sûr, j'ai souffert plus que de coutume et je me tate pour y retourner une seule fois cette année... De toute façon, qui a dit que Noel était une fête joyeuse ? Bha. La nouvelle année se profile. On verra bien ce qu'elle nous réservera...

Commentaires

1. Le mardi, 30 décembre 2008, 08:41 par Captaine lili

Et quelle douceur de recevoir un superbe calendrier parce qu'un petit lutin adorable a déposé dans les souliers d'une grand-mère qui n'est pas la mienne un paquet pour la captaine ! Merci du fond du coeur !
Passe un beau changement d'année, mamzelle.

2. Le mardi, 30 décembre 2008, 11:46 par Marloute

Héhé, t'as vu?
Quand je l'ai reçu à la rédaction, avec les derniers livres à chroniquer, je me suis dit : Hum-hum, ça je sais à qui cela fera plaisir!