La vie de rêve

J’aère la maison, comme tous les matins, un bon quart d'heure.
Il fait froid dans l’appartement, mais j’aime cet air frais qui passe partout, soulève les rideaux, assainit la maison. Je rêve d’être au bord de la mer, de sentir les embruns et l’eau salée.

Le matin, je mange depuis plus de deux mois maintenant ma mixture "céréales kéfir ou yaourt bio et fruit". Je varie les céréales : une fois du muesli, une fois du crunchy, une fois de l’épeautre. Je rajoute au grès de mes humeurs des graines de lin (que Leeloolène m’a fait découvrir dans les salades) des graines de tournesol décortiquées. Et pour les fruits, je découpe une petite pomme(toujours bio!), ou des morceaux de raisins, alors que cet été, je coupais un abricot, une pêche, ou des fraises….


Les journées passent à la vitesse grand V, tant j’ai de travail. Les dossiers s’accumulent, pour mon plus grand bonheur.  Jamais je n’aurais cru qu’un travail pouvait apporter autant de satisfaction. Jamais je ne me serais vraiment avoué que j’en avais marre de mes sujets d’environnement et que je m’épanouirais à ce point dans la thématique « enfants ». Je n'en reviens toujours pas...
J’espère que ce rêve ne va pas s’arrêter de sitôt!

Commentaires

1. Le jeudi, 18 septembre 2008, 10:13 par Moukmouk

Sont-ce les dossiers ou l'environnement de travail? C'est vrai qu'il y a des dossiers pourris dans tous les secteurs, mais je pense que c'est comment nos recherches aboutissent, où et comment on les présente qui finalement nous apportent du plaisir à travailler.

Non?

2. Le jeudi, 18 septembre 2008, 21:53 par Fauvette

Je suis tes aventures dans le dur monde de la presse Marloute, et suis heureuse pour toi.
Des bises.

3. Le dimanche, 21 septembre 2008, 18:17 par karmara

Que de chemin accompli en qqs mois ! :))

4. Le mardi, 23 septembre 2008, 19:28 par Marloute

Moukmouk : Je crois que je ne prenais plus de plaisir à traiter ces thématiques... mais que je ne me l'avouais pas!

Fauvette : Merci!

Karmara : Je ne te le fais pas dire! Je crois que je ne réalise pas bien encore... Peut être quand je toucherais la première paye, cela deviendra plus concret!