D'une certaine tranquilité

Je rentre sur l’avenue de Clichy.
Il fait frais, presque froid. Je presse le pas.
M’arrête quand même devant un stand.
Ramadan a commencé. J’achète des pâtisseries, comme chaque année, des « gliwouches », parsemées de graines de sésame et baignant dans l’huile et le miel, que personne ici n’appelle comme ça. J’en ramène pour Y. qui m’attend à la maison.
Quelles bonnes soirées !
Celle de ce soir et celle d’hier soir. Hier soir, j’avais donné rendez-vous à une quarantaine de personnes dans un bar à coté de chez moi. Une vingtaine ont répondu présents, malgré le froid et la proximité de la date d’invitation (la veille pour le lendemain).
Après des heures au bar, nous avons terminé chez nous, à boire de la vodka fraîchement ramenée de Russie, en jouant avec Albertine, qui n’appréciait pas trop de passer de mains en mains et plantait ses petites griffes dans les paumes tendues.
Réveil difficile à 10h et des poussières, petit-déjeuner avec la copine restée dormir.
J’enchaîne avec la psy, qui me donne de nouveaux horaires de séances, plus adaptés à mes heures de travail.
Ouf.
Un souci en moins.
Ce soir, Paris-Carnet, plaisir de voir des têtes connues et de nouvelles, avec qui comme à chaque fois, nous partons dans des discutions passionnées.

Je suis fatiguée mais heureuse. J’ai retiré mes jolies chaussures rouges. Baigné mes pieds sous l’eau chaude pour me remettre de la fraîcheur de la nuit.
Demain, encore de l’administratif à régler pour préparer mon embauche.
Je commencerai donc bien lundi.
A Levallois, tout près de mon quartier, le Nord du 17ème .
Il n’est pas encore minuit. Je savoure le silence et ma toute nouvelle tranquillité d’esprit.
Quand redescendrais-je de mon petit nuage ?
Pas tout de suite j’espère !

Commentaires

1. Le jeudi, 4 septembre 2008, 04:52 par Moukmouk

A ce que je vois tu ne pouvais demander mieux

2. Le jeudi, 4 septembre 2008, 19:16 par clarissa

Encore Bravo Marloute. Je ne te connais pas depuis longtemps, virtuellement, mais je suis fière de toi ! Tu es comme un petit soldat (zut, l'idée me vient que cette image ne te plait peut-être pas) qui se bat avec bravoure, pour arriver à t'investir dans ce qui te plait. Le salaire est modeste, mais ce n'est qu'un début, m'est avis que tu vas faire du chemin... Sinon je lis avec bonheur tes "promenades" dans Paris. Bon, je vais grignoter un peu avant d'aller voir Be happy.
Bises, Clarissa.

3. Le jeudi, 4 septembre 2008, 21:34 par Marloute

Moukmouk : la signature du contrat, c'est la semaine prochaine!

Clarissa : merci! Je suis allée voir Be Happy, il est très bien, à rebours des comédies américaines...

4. Le vendredi, 5 septembre 2008, 15:14 par Incompréhensions...

Il n'y a pas de raison que tu en redescende tout de suite... d'autant plus que cela te vas très bien, d'être sur ton nuage, tu étais rayonnante au Paris Carnet dans ta fameuse robe rouge!

5. Le vendredi, 5 septembre 2008, 18:15 par Oxygene

C'est sympa de te savoir aussi heureuse. Reste sur ton nuage, ça te réussis bien semble-t-il.