L'amour en flottement

"_Et toi, tu veux te marier ?

La question a surgit comme ça, je ne m’y attendais pas vraiment.
Y ; me regarde avec une grimace qui signifie que lui non.
Je réponds en souriant : _Bhin ça dépend…avec qui… ?
- Avec moi.
_Bhin, moi oui. Enfin je crois, je ne suis pas encore sûre, mais je crois. J’aimerais bien, enfin, on verra plus tard, mais je crois que j’aimerais bien."
On vient de regarder le mariage de Monica et Chandler dans notre nouveau coin DVD (aménagé sous la mezzanine, avec deux fauteuils trouvés dans la rue, recouverts de couvertures, de plaids et de coussins doux.) Y. n’a pas fait de dépression. Il ne sait pas à quel point il est doux de regarder des épisodes de Friends à la suite pendant des heures et des heures, des week-ends entiers, jusqu’à penser que ces amis-là sont mieux que les vrais. Le mariage de Monica et Chandler est très beau, alors forcément, moi, j’ai pleuré. C’est un comme si c’était deux très vieux amis à moi qui se mariaient. Alors Y; me regarde bizzarement.
Et puis, quoi lui dire à Y ?
Qu’après avoir clamé sur tous les toits que je ne me marierais jamais, moi la sauvageonne, moi l’exploratrice, j’ai voulu me marier, avec lui, précisément, quelques semaines après l’avoir rencontré ? Je le laisse à ses réflexions.
Il me demandera peut être un jour ma main, mais je sens que j’ai encore quelques années devant moi avant de m’en préoccuper.




La journée d’aujourd’hui n’était pas drôle, mais nous faisons toutes les tâches ménagères à deux. Courses, grosse laverie (la laverie de blanc, avec le linge à 90°) et cette pluie qui n’en finit pas.
Cette semaine, nous avons vu deux beaux documentaires : un sur mai 68 ("Grands soirs et petits matins") et à nouveau pour moi « Les glaneurs et la glaneuse », une merveille d’Agnès Varda. Cet après midi, j’ai lu les BD et les gros livres ramenés de ma moisson bibliothécaire de la semaine.
Il y a une BD de deux auteurs que j’adore Dodo et Ben Radis. Mais je crois comprendre que Dodo est illustratrice ou scénariste et Ben Radis est son frère ou son beau-frère, je ne sais pas. Il y a aussi le 4ème tome du Retour à la Terre, une merveille, quand « Manu Larssinet » raconte sa vie.
Il est 17h50.
La graisse du canard que je prépare pour demain midi, où une amie (commune à Capitaine Lili et moi) et son fils viennent manger chez nous, cette graisse épaisse n’en finit pas de s'écouler et de dorer dans mes casseroles de fonte. Je préparerais aussi un riz au lait, si j’en ai le temps et si le rendez vous prévu (à 19h15 avec les copains pour boire une bière à coté) m’en laisse le temps.
Douce après-midi de pluie, où l’amour encore frémissant flotte dans l’air.

Commentaires

1. Le lundi, 10 décembre 2007, 08:03 par Leeloolène

Ah lalalalala, c'est sûrement parce que je suis une fille, mais qu'est ce que j'aime quand tu parles d'amôôôôôur ! Et tu le fais tellement bien.
Me dis quand même pas que c'est Y. qui t'a offert le bouquet ??? :d parce que là, franchement... je vais me dire que tout ce qu'on nous raconte sur le fait qu'on ne peut pas changer les hommes, c'est du gros pipeau :)
En tout cas... j'ai trouvé une super robe de mariage ici !! Je vais la mettre en ligne tellement elle vaut son pesant de cacahuètes.

J'ai regardé un Chabrol de Y. hier... mais bouhouhouhou il est coupé quelques minutes avant la fin !! J'étais vraiment frustrée :)

2. Le lundi, 10 décembre 2007, 08:57 par Marloute

Oh bhin zut, c'est nul pour ton Chabrol!

Et le bouquet... oui! C'est de lui! C'est le bouquet des 6 ans!

Bon, j'ai hate que tu mette en ligne la robe de mariage.

3. Le lundi, 10 décembre 2007, 22:07 par captaine Lili

J'espère que tu as bien profité de notre amie commune et son fils : une terreur adorable ? ;-) et puis waouh pour le bouquet ! :-)

4. Le mardi, 11 décembre 2007, 08:03 par Marloute

Capitaine Lili, Je confirme.
Une terreur adorable n'est pas le mot.
Une terreur tout court.
Elle me l'avait dit mais je dois dire que j'en suis encore étonnée.
Je n'ai jamais vu un ovni pareil.