A pas la carte de presse

A pas.
A pas carte de presse.
Je viens d’avoir le gars de la commission, très sympa d’ailleurs, qui a traité mon dossier.
Il a fait un calcul sur trois mois. Il a trouvé 380 euros.
Moi j’avais calculé 700, mais j’avais du partir sur le brut sans doute.
Bref.
Pour m’encourager, il m’a demandé d’envoyer à la commission mes dernières piges. Mais ma collaboration avec le site Internet ne peut y figurer. Et puis je suis d’accord avec lui, c’est pas les 380 euros de Prisma Prousse qui va décider la commission à me délivrer la carte.
Bon… Ploum-ploum-ploum.
Pendant que je me lamente, Y. fait son CD pour envoyer aux nouvelles embauches de Radiou France.
Il y a différentes postes, dont un à Nantes, et un à France Intour. Comme il connaît la maison, le jury sera peut être plus favorable. Je l'envie terriblement. De travailler autant, d'avoir les assedics quand il ne travaille pas. D'avoir, lui, depuis sa première année, sa carte de presse.
C’est vrai, je suis d’accord, qu’on ne peut pas dire vivre du journalisme pour 380 euros. Heureusement que j’avais touché les sous de Hachouute(4000 euros) et mes boulots de « communication » pas chers payés entre.
Mais....A pas de carte de presse.
A suis triste.
Je dois travailler en journalisme, de manière régulière, en étant payée de manière légale. A pas le choix. Snif. Sniff. Resnif resnif.

Commentaires

1. Le mercredi, 3 octobre 2007, 17:16 par Leeloolène

A te donne un mouchoir... parce que toi a pas carte de presse !!!
Pffff les nasos... Dommage dommage... à la fois la prochaine commission est dans pas très longtemps, d'ici là il faudrait pouvoir placer plein plein de piges payées en tant que telles. Perds pas espoir... ça fait vivre il parait.

Pfff... eh euh... que Y. cartonne sur Nantes... depuis qu'on en a causé je me fais mille films en espérant te voir débarquer par ici. Je te paierai des piges moi ! Puis t'auras ta carte de presse... pfff c'est QUOI CES GENS qui te la refusent ???

A même pas drôle tout ça.

Hop un convoi de bonnes ondes vers toi :)

2. Le mercredi, 3 octobre 2007, 18:02 par Marloute

Merci, merci, je prends un grosse cargaison de bonnes ondes.
Hum. Triste encore.
Faut que je trouve des sujets.

Ou est que je peux trouver un cheval pour regarder sous ses sabots?
Mon père disait "Ca va pas tomber du plafond" Oui, il a raison j'imagine.

3. Le mercredi, 3 octobre 2007, 21:39 par Akynou

Ben non Leeloolène, ce ne sont pas des nases. Faut que les règles s'appliquent.

Mais si MArloute au lieu d'aller chercher des boulots ailleurs, faisait un peu de SR comme on en a parlé ou des métiers uniquemnt dans la sphère de la presse, elle aurait sa carte.

MArloute, tu peux travailler sur un site Internet et obtenir une carte de presse, à condition d'y faire un vrai boulot de journalisme, enquête, reportage, etc. Et d'étayer ton dossier. J'en connais. MAis dans leur dossier il y avait la preuve de leur métier.

Il y a des tas de moyens d'avoir cette carte. Mais il faut que la presse soit ton revenu principal. Tant que tu bosses ailleurs, même pour payer ta psy, tu ne peux pas obtenir cette carte.

Cela dit, quand tu auras avancé dans ton dossier (plus d'heures et plus de sous) tu me le dis. Et je te donne un nom à qui envoyer le dossier de ma part... C'est pas un passe droit, le nom est honnête comme on ne peut pas. Disons qu'il y aura une vraie bienveillance.Il m'a récupéré des cas qui pour d'autres étaient tangeants (alors qu'ils ne l'étaient vraiment pas).

Bisoux

Tu viens toujours à Lyon ? je te présenterai le nom en question. Il t'expliquera

4. Le jeudi, 4 octobre 2007, 10:00 par captaine Lili

Ah m... ! Des bonnes ondes aussi et hop, c'est reparti !

5. Le jeudi, 4 octobre 2007, 10:03 par Marloute

Oui, je suis bien d'accord avec toi. En fait, je n'ai pas vraiment le choix de travailler avec des sites de presse, de manière légale. Ou bien faire des piges, mais aussi avec des gens qui payent bien, et en temps et en heure....