Du mardi chez Gaumont

Je suis invitée ce matin à une projection presse d’un film qui sortira à la fin d’octobre.
UN JOUR SUR TERRE.
La rédaction qui m’envoie ne peut y consacrer un article, car le routeur est déjà bouclé pour le numéro. Je me rends dans les locaux de Gaumont, là où une de mes meilleures amies a travaillé tout l’hiver, à monter des films compliqués, pleins d’effets spéciaux à gérer.
Je découvre son univers, intimidée.
Les autres journalistes viennent voir le film, moi je m’imprègne de l’odeur de ces locaux, où mon amie a déprimé au trente sixième sous-sol pour le montage d'un autre film.

Le film est très beau, poignant, un poil trop long pour les spectateurs enfants à qui il semble s’adresser. C’est un beau film de prise de conscience du réchauffement climatique, des rythmes biologiques, des cycles de la vie, de l’eau, des saisons, bouleversé par une nouvelle donne auxquels les être vivants ne peuvent s’habituer.

Evidemment, c’est idiot d’en parler maintenant. Comme pour le film « We feed the world » j’en avais parlé bien trop tôt mais bon.

J’écoute une émission de France Culture consacrée à Henry David Thoreau et je décide de terminer mon article sur les biocarburants (plutôt agrocarburants) en le citant, un tout petit bout de son Walden, pris dans ma bibliothèque.
(Désolée, je m’autocite, comme Labosonic)
« Et ressembler à un écrivain contemplatif par excellence, Henry David Thoreau, qui, en 1854 écrivait : « Si, au lieu de fabriquer des traverses, et de forger des rails, et de consacrer jours et nuits au travail, nous employons notre temps à battre sur l’enclume nos existences, pour les rendre meilleures, qui donc construira des chemins de fer ? (…) Mais si nous restons chez nous à nous occuper de ce qui nous regarde, qui donc aura besoin de chemins de fer ? » p91 Walden ou la vie dans les bois l’Imaginaire Gallimard »

Un petit bout de lui, qui fut un des premiers « écologiste »…mais aussi un contemplatif, un écrivain, un spiritualiste, un révolté, que sais-je encore…

Commentaires

1. Le mercredi, 25 juillet 2007, 18:25 par Leeloolene

Marrant comme il y a des mots... dès ta première phrase qui me serre le ventre, le coeur, les tripes et tout le reste ;)
Mais un jour ça passera !! promis !! j'y travaille ........

2. Le jeudi, 26 juillet 2007, 19:10 par Marloute

Je crois deviner que tu fais référence au billet qui suit...
Et tu as répondu sur celui-là.
:(
Tu verras, et tu sais déjà... ça passe oui. Ca passe avec le temps, avec l'envie...

3. Le vendredi, 27 juillet 2007, 14:59 par Leeloolene

non non il s'agit bien de la première ligne de celui ci :)
Mais oui... ça passe !!

4. Le samedi, 28 juillet 2007, 23:30 par Marloute

Ouh la -là... je viens de comprendre!
Bhin oui, à croire que je suis pas de très près ta vie!!!!!