Une vie d'instants

« Un couple doit être basé sur le partage d’instants individuels et non communs ».

C’est ce qui ressort d’une conversation avec Leeloolène, commencée plus tôt dans la semaine par mail avec elle quand j’étais sur mon île et elle pas encore en France. Ca s’est poursuivi hier avec la soirée avec Oxygène, à boire du vin et du rhum en mangeant des tapas. Cette après midi, on est allées se promener avec Leeloolène dans le nouveau parc de Clichy Batignolles. Je regarde les enfants courir. J’ai envie de faire des cabrioles, de faire de la trottinette, de la corde à sauter, du patin à roulette, une marelle, un foot…

Je ne sais pas pourquoi, d’où me vient cette envie de bouger, moi d’habitude si apathique. Je reviens chez moi après avoir acheté quelques courses.
C’est samedi. Je lis des bandes dessinées. Je lis le troisième tome de Manu Larcenet et j’essuie une petite larme. Et aussi une brande dessinée de Brian Fies, le cancer de maman. Je relis les BD une fois que je les ai lues. Pour bien les comprendre…

Qu’est ce que c’est que ces instants individuels dont parle Leeloolène ?.... Ces choses que l’on fait juste pour soi et pas dans l’attente de l’amour de l’autre. Ces désirs, ces envies qui ne concernent que soi. Ce qui fait qu’on apprend, qu’on est fier, qu’on avance. Je pense à des mots qui me paraissaient vains il y a quelques mois encore : carrière, projets en solitaire, réalisation personnelle. Toute entière tournée vers mon couple, je ne laissais aucune possibilité à mon propre désir. Je pense souvent, la nuit quand je ne dors pas, qu’on n’a qu’une seule vie. Elle passe tellement vite cette vie ! Elle est minuscule… Elle ne doit pas forcément être remplie de choses, ou de gens, ou de bruit, ou d’aventures. Elle doit être satisfaisante. Et ce sera mon combat pour les années qui viennent. Aller vers mon désir. C’est le but de l’analyse. C’est le bout du chemin.
Je ne sais pas où cela me mènera, mais j’ai déjà hâte de voir quelle forme cela prendra…

Commentaires

1. Le samedi, 7 juillet 2007, 19:33 par Eor

HAAAAA !!! le combat ordinaire :D formidable Manu Larcenet!!!!! je vais relire les trois tomes ce soirs (moi qui me demandait quoi faire de ma soirée!!!!) Ca permettra à H. de me rattraper dans "un homme à la mer" d'Olivier Frébourg!!!
quant au thème de ton billet.... euhh, faut que je le relise une 8ème fois, mais sur le fond, de ce que j'ai compris en tout cas, il me semble être assez d'accord avec vous... Je comprends qu'il ne faut pas s'enfermer dans la bulle du couple et que les deux partenaires doivent pouvoir s'épanouir librement.... Je mets cependant un bémol.... Je coince sur le "et non".... Le partage d'instants communs est, à mon avis une partie importante de la vie de couple. Ca forge une relation en offrant des points de reperes, des amers allais-je dire....
Mais bon.... Je pense que la sagesse est un juste milieu entre le fusionnel et l'individuel..... J'attends les avis des autres avec impatience!

2. Le samedi, 7 juillet 2007, 19:46 par Eor

mais!!! H. vient de me dire qu'elle m'a rattrapé!!! double lecture ce soir! Marloute, il FAUT que tu lises ce livre aussi!

3. Le dimanche, 8 juillet 2007, 11:04 par captaine Lili

Moi j'applaudis sur "la vie ne doit pas forcément être remplie... elle doit être satisfaisante" ! Je crois qu'aller vers son désir, c'est se donner la chance d'avoir plein de choses à partager avec l'autre... Mais c'est du travail, tout ça... :-)

4. Le dimanche, 8 juillet 2007, 14:17 par Marloute

Oui, je rejoinds vos deux commentaires Eor et Capitaine Lili, et je développe.

Bien sur, ce n'est pas une vérité générale, car je crois que la plupart des couples sont au clair avec ça.
Mais chez moi, ce n'est pas si évident.
Moi, j'attend, beaucoup, voir trop de l'autre dans le couple. Par peur, par besoin, pour me sentir vivante... Et je dois apprendre à en attendre moins! C'est à dire à être heureuse de ce qui m'arrive à moi, même si ces moments ne sont pas partagés. Le blog a été crée beaucoup pour ça... c'est une "tentative d'aménagement de soi"...

Mais, oui, je crois qu'il faut un peu des deux....

Et oui Capitaine Lili, je crois que c'est du travail! Ca prendra une vie au moins!

5. Le lundi, 9 juillet 2007, 16:47 par Leeloolene

Depuis que tu as mis en ligne ce texte, je me dis qu'il va falloir que je prenne du temps pour y répondre... Profitons de mon retour au bureau pour le faire (comment ça c'est incompatible ?!).

Donc... commençons. Je pense que lors de notre débat sur cette question, je voulais surtout dire "la CONSTRUCTION d'un couple" (et pas uniquement "le couple"), doit être basée sur le partage d’instants individuels et non communs.

Le couple doit partager évidemment des instants communs... et pas simplement chacun de son côté, ce qui équivaudrait ainsi à un simple partage physique.
Et je crois par contre que ce sont les instants individuels de chacun qui vont aider à stabiliser l'un et l'autre et donc par extension le couple et son épanouissement.

6. Le lundi, 9 juillet 2007, 16:48 par Leeloolene

Eor et Marloute : Au fait !! J'ai croisé H. à Paris... un sacré personnage !!!! Ah lalalalala

7. Le lundi, 9 juillet 2007, 20:43 par Marloute

Moi je suis allée faire du karting avec H. dimanche après midi et je dois le dire quand même : quel grossier personnage!

Je n'arrive pas à croire Eor que H. soit un de tes meilleurs amis...
(et on m'a dit qu'il fumait la pipe, quelle horreur!)

8. Le lundi, 9 juillet 2007, 20:56 par Eor

Et bah pourtant SI!!!! certes il fumes la pipe, (un amsterdamer de temps en temps) mais si il t'a montré un aspect Grossier personnage, c'est sans doute qu'il était impressionné par ton personnage.... C'est une personne pleine de richesses culturelles et artistiques qu'il est plaisant de côtoyer.... Quand il ne fait pas l'ours mal leché.... mais ca... En vrai, tu as du l'impressionné..... et surtout, ne t'arrête pas aux apparences!